Ei-iE

Les dirigeant(e)s de l’IE soutiennent les militant(e)s en faveur des droits des femmes dans le monde entier

Publié 27 octobre 2016 Mis à jour 28 octobre 2016

Le Bureau exécutif de l’Internationale de l’Education a publié une déclaration soutenant les militant(e)s en faveur des droits des femmes, les militant(e)s syndicaux/ales, et toutes les personnes qui, aux quatre coins du monde, ont manifesté ces derniers mois contre les violations perpétrées à l’encontre des droits des femmes.

Le Comité de la promotion des femmes de l’Internationale de l’Education (IE) s’est réuni en amont de la 48e Réunion du Bureau exécutif, organisée du 25 au 27 octobre à Bruxelles, en Belgique, et a recommandé au Bureau de publier une déclaration, après que les membres du Comité eurent discuté de certaines des manifestations organisées en faveur des droits des femmes dans de nombreux pays, comme en Argentine et en Pologne.

Cliquez ici pour lire la déclaration dans son intégralité.

Ces manifestations ont été organisées en grand nombre en réponse aux taux incroyablement élevés de violence à l’égard des femmes et des filles dans certaines régions. Le Bureau exécutif a en outre adopté la recommandation du Comité de la promotion des femmes de lancer un appel à l’action auprès de l’ensemble des organisations membres de l’IE, les exhortant à plaider en faveur de l’adoption d’une norme contraignante de l’Organisation internationale du Travail (OIT) (soit une Convention accompagnée de Recommandations) sur « La violence et le harcèlement en milieu professionnel ». La Confédération syndicale internationale mène une campagne intitulée « Stop à la violence sexiste au travail ! » en vue d’encourager ses membres à intervenir auprès de leurs gouvernements afin de les inciter à soutenir une proposition de norme de l’OIT.

Les organisations membres de l’IE recevront davantage d’informations sur cet appel à l’action au cours des prochaines semaines.