Ei-iE

La solidarité internationale au service de la syndicalisation des enseignant(e)s irakien(ne)s

Publié 13 septembre 2016 Mis à jour 4 mars 2022

L’Iraqi Teachers’ Union a récemment vu ses efforts en matière de syndicalisation renforcés grâce à un atelier organisé par la Structure interrégionale des Pays arabes de l’Internationale de l’Education et la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers.

Vingt-cinq dirigeant(e)s et responsables de l’ Iraqi Teachers’ Union(ITU) et de ses différentes sections ont pris part à un atelier de renforcement des capacités, organisé les 6 et 7 septembre à Beyrouth (Liban) par la Structure interrégionale des Pays arabes de l’Internationale de l’Education (SIRPA IE). Cet atelier instructif a été mis sur pied en collaboration avec la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers(NASUWT), représentée par ses responsables internationaux, Abdullah Muhsin et Fred Grindrod. Cet évènement était soutenu financièrement par l' Australian Education Union.

Proposant une évaluation des besoins préliminaires ainsi qu’une introduction à la syndicalisation, cet atelier a mis en lumière l’importance des syndicalistes au sein du syndicat, les éléments dont l’ITU a besoin pour améliorer les compétences de ses syndicalistes, ainsi que la façon dont les réseaux sociaux pouvaient contribuer au recrutement de nouveaux membres.

Des efforts conjugués

« L’Internationale de l’Education repose sur le principe fondamental selon lequel les enseignants et les autres travailleurs de l’éducation syndiqués peuvent améliorer la condition ainsi que le bien-être des enseignants et des autres travailleurs de l’éducation », a déclaré Huda Khoury, coordinatrice de la SIRPA IE, aux participant(e)s.

L’Histoire nous a déjà prouvé par le passé que des syndicats indépendants et inclusifs, de même que le droit de négociation collective, s’avèrent essentiels afin de perpétuer ces valeurs au sein d’une société démocratique, a-t-elle ajouté.

En outre, Huda Khoury a salué la NASUWT pour son aide dans l’organisation et la préparation de cet événement, qui devrait permettre à l’ITU « d’accroître le nombre de ses membres afin de mieux faire entendre sa voix, et de faire profiter davantage de travailleuses et travailleurs de l’éducation des avantages du syndicalisme, au sein de leur pays ».

Osama Arnaout a également mis en lumière l’expertise du Teachers Syndicate of Lebanon. Dans le cadre des groupes de travail, les participant(e)s ont tenté d’identifier des moyens de syndiquer de nouveaux membres, et se sont penché(e)s sur la nécessité de disposer de syndicalistes qualifiés dans chacune des sections de l’ITU.