Ei-iE

Les délégations de l'IE et d'autres fédérations syndicales internationales commencent leur travail lors de la 60e Session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies

Publié 14 mars 2016 Mis à jour 4 avril 2016

La délégation syndicale présente à New York, aux Etats-Unis, est composée de 150 femmes dirigeantes syndicales issues de 34 pays du monde, un nombre sans précédent.

La délégation de l'Internationale de l'Education (IE) à la 60ème session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW60) a rejoint les autres délégations de fédérations syndicales internationales pour la première semaine des délibérations de la Commission (du 14 au 18 mars).

La délégation de l'IE a commencé à travailler le dimanche 13, à l'occasion de discussions avec Nora Fyles, Responsable du Secrétariat de l'Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles (UNGEI). Fyles a donné une courte présentation portant sur le thème ‘Policy Advocacy: UNGEI Speaking Out for Girls’ Education’ (plaidoyer politique: l'UNGEI s'exprime pour l'éducation des filles), qui a été suivie d'une conversation avec les déléguées de l'IE au sujet des activités de plaidoyer de leurs syndicats respectifs sur le thème de l'éducation des filles et autres problématiques liées au genre et l'éducation.

Plus tard dans la journée, les déléguées de l'IE ont rejoint la délégation syndicale dans son ensemble pour une séance d'information lors de laquelle les délégué(e)s nouveaux/elles et aguerri(e)s ont reçu des informations concernant la première semaine de la CSW60, ainsi que sur les événements prévus par les fédérations syndicales internationales, l'Organisation internationale du Travail et les principaux alliés parmi les milliers d'organisations des droits des femmes actuellement présentes à New York pour assister à la CSW60.

Le thème prioritaire de la CSW60 est l' Autonomisation des femmes et lien avec le développement durable; et le thème examiné est l'Élimination et prévention de toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles(conclusions concertées à la CSW57). Le thème prioritaire est auspicieux car la CSW60 est le premier événement majeur des Nations Unies à se dérouler depuis que l'agenda pour le développement durable 2030 a été convenu, et les nouveaux objectifs de développement durable ont été adoptés en septembre 2015. La CSW60 représente donc une occasion unique de rassembler la communauté du genre et de l'éducation pour un dialogue autour des liens entre l'objectif de développement durable 4 sur l'éducation et l'objectif de développement durable 5 sur l'égalité des sexes.

Le mercredi 16 mars, en collaboration avec la mission de la Norvège auprès des Nations Unies et l'UNGEI, l'IE organisera conjointement un événement parallèle intitulé ‘Financement de l'éducation: une clé pour l'autonomisation des femmes et des filles’. La présidente de l'IE, Susan Hopgood, prendra la parole, ainsi que  Tone Skogen, la Ministre adjointe des Affaires Etrangères de Norvège, Geeta Rao Gupta, Directrice exécutive adjointe de l'UNICEF, Meighan Stone, Présidente du Malala Fund et Justin van Fleet, Directeur de la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives dans le monde. L'événement sera animé par Yannick Glemarec, Directeur exécutif adjoint Politique et Programmes d'ONU Femmes, et les remarques introductives seront offertes par Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation.

Lire la déclaration conjointe officielle des fédérations syndicales internationales relatives à la CSW60, cliquez ici pour découvrir le travail des délégué(e)s syndicaux/ales.

Suivre la délégation des fédérations syndicales internationales à la CSW des Nations Unies sur Twitter : https://twitter.com/unioncsw