Ei-iE

R.-U.: les écoles privées n’améliorent pas la qualité de l’éducation

Publié 30 janvier 2015 Mis à jour 6 février 2015

Au Royaume-Uni ce ne sont pas les académies ni les écoles libres proprement dites qui améliorent l’éducation, selon un rapport publié par la Commission parlementaire d’enquête multipartite sur l’éducation, dont les résultats ont suscité une vive réaction de la part des syndicats d'enseignants.

NUT: appel à la transparence

« Ce  rapport totalement accablant révèle  que l’éducation des enfants est organisée d’une manière incohérente et irresponsable », a déclaré Kevin Courtney, Secrétaire général adjoint du National Union of Teachers (NUT), affilié à l’Internationale de l’Education (IE).

« Les écoles libres et les académies n’améliorent manifestement pas l’éducation », a-t-il ajouté.  «  C’est évident depuis le début, cependant le Gouvernement de coalition britannique s’est obstiné à soutenir qu’elles représentaient la panacée aux problèmes de l’éducation en Angleterre. »

Courtney a également déclaré que le NUT a accueilli favorablement un grand nombre de recommandations faites par la Commission sur l’éducation, ainsi que l‘appel lancé pour que toutes les chaînes (partenariat entre un groupe d’académies) publient les salaires et les autres rémunérations des haut(e)s dirigeant(e)s en fonction de leurs diverses catégories, dans le cadre de  leur comptes annuels. Cependant, dans un souci de transparence, le NUT demande également que chaque école au sein d’une « academy trust »(fédération d’académies) publie ses comptes individuels, a-t-il souligné.

Il a indiqué que le NUT n’est pas d’accord sur les conclusionsde la Commission parlementaire d’enquête sur l’éducation notamment en ce qui concerne le rôle qu’exerceront  les autorités locales dans le futur. Le NUT indique clairement que le rôle démocratique de contrôle assigné aux écoles publiques financées par l’Etat est mieux assumé par les autorités locales que par les Commissaires régionaux d’écoles.

NASWUT: Aucune surprise dans ce rapport

Chris Keates la Secrétaire générale de la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers(NASUWT), également affiliée à l’IE, a réitéré les sentiments de Courtney. « Il n’y a rien d’étonnant dans le présent rapport », a-t-elle déclaré. « Le NASUWT a toujours soutenu qu’il n’existe aucune  preuve confirmant que les changements structurels améliorent les niveaux scolaires. Il existe des académies remarquables  tout comme il existe des écoles communautaires  et des 'foundation schools' remarquables. »

Les élèves, les parents ainsi que le personnel des établissements scolaires ont dû endurer quatre années  de perturbations inutiles et d’incertitude; les écoles ont fait l’objet de corruption et de menaces pendant que le Gouvernement de coalition poursuivait sa stratégie de commercialisation de l’éducation publique de manière acharnée, a-t-elle déclaré.

Keates a également souligné que pendant la période de coupes budgétaires brutales et de mesures d’austérité, d’énormes sommes de fonds publics ont été détournées  pour soutenir ce programme.

L’éducation pour toutes et tous

Les deux syndicats ont insisté sur le fait que, quel que soit le Gouvernement au pouvoir à l’issue des Elections générales au mois de mai prochain, des changements doivent être effectués de façon à s’assurer que toutes les écoles travaillent ensemble pour fournir des droits en matière d’éducation à tous les enfants et aux jeunes sous la direction stratégique d’organes locaux démocratiquement responsables.