Ei-iE

Conférence mondiale des femmes de l’IE, 7-9 avril à Dublin, en Irlande

Publié 6 avril 2014 Mis à jour 8 avril 2014

Passer des mots à l'action sera l'objectif de près de 400 femmes alors qu’elles joindront leurs forces pour une éducation de qualité à l’occasion de la Seconde Conférence mondiale des femmes de l’Internationale de l’Éducation (IE) à Dublin, en Irlande. Du 7 au 9 avril, des dirigeantes syndicales dans le secteur de l’éducation venues du monde entier s’attaqueront aux plus grands défis en termes d’égalité des genres dans l’éducation.

Au Dublin’s Double Tree by Hilton Hotel, Burlington Road, les délégué(e)s auront la chance d'en apprendre plus sur les dirigeant(e)s du secteur de l'éducation ou encore sur les questions relatives aux femmes. Ils pourront également participer à de nombreux ateliers axés sur les problématiques les plus urgentes auxquelles les femmes sont actuellement confrontées dans le domaine de l'éducation.

Organisé sous la houlette de l'Internationale de l'Education (IE), la plus grande fédération syndicale internationale, représentant plus de 30 millions d'enseignant(e)s et autres travailleurs/euses de l'éducation, à travers 400 organisations membres et ce, dans 171 pays et territoires, et en partenariat avec les quatre affiliés nationaux de l'IE en Irlande – l' Association of Secondary Teachers Ireland(ASTI), l' Irish Federation of University Teachers(IFUT), l' Irish National Teachers’ Organisation(INTO) et le Teachers’ Union of Ireland(TUI).

Ruairi Quinn TD, Ministre irlandais de l'Education et des Compétences, souhaitera la bienvenue aux participant(e)s en revenant sur ses années au service de la politique et son expérience en tant que ministre. Ce discours sera suivi d'une intervention de Madame Tarja Halonen, ex-Présidente de Finlande et membre du Conseil des dirigeantes mondiales, un réseau international de présidentes et de femmes premiers ministres, anciennes et en exercice, qui mobilise les plus importantes dirigeantes à l'échelle mondiale au nom d'une action collective sur les questions revêtant une importance capitale pour les femmes et le développement équitable.

La conférence vise à souligner l’impact que peut avoir une éducation de qualité pour les filles et les femmes, non seulement en termes d’amélioration de la vie des étudiantes prises individuellement, mais comment elle renforce aussi les familles, les communautés et la société dans son ensemble.

« Nous devons concentrer nos efforts à garantir que les filles reçoivent une éducation de qualité, et pas juste un siège dans une salle de classe », indique la Présidente de l’IE Susan Hopgood, en ajoutant qu’« une éducation de qualité commence par le fait de fournir à nos enseignantes et enseignants la formation professionnelle requise pour devenir de meilleurs éducateurs. »

Des ateliers lors de la Seconde Conférence mondiale des femmes de l’IE 2014 permettra aux participant(e)s de collaborer sur des pratiques ayant amélioré l’égalité entre hommes et femmes dans les syndicats et d’examiner le rôle que joue l’égalité des genres dans l’éducation.

Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à consulter le site de la conférence en cliquant ici.