Ei-iE

Les femmes travaillent gratuitement 59 jours par an

Publié 11 mars 2014 Mis à jour 12 mars 2014

En moyenne, 59 journées de travail des femmes ne sont pas rémunérées. À l’occasion de la 4e Journée européenne de l’égalité salariale (Equal Pay Day), la Commission européenne a publié une nouvelle brochure intitulée « Eliminer l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes au sein de l'Union européenne » qui explique l’écart de rémunération entre hommes et femmes, ses causes et les avantages de sa suppression.

La différence moyenne entre la rémunération horaire des femmes et celle des hommes indique un écart de rémunération de 16,4%. En dépit d’une légère tendance à la baisse de cet écart au cours de ces dernières années, l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes existe à divers niveaux au sein des 28 États membres de l’Union européenne.

Une réduction continue de l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes est observée au Danemark, en République tchèque, en Autriche, aux Pays-Bas ainsi qu’à Chypre, tandis que d’autres pays (Pologne et Lituanie) ont inversé en 2012 leur tendance à la baisse. Dans certains pays tels que la Hongrie, le Portugal, l’Estonie, la Bulgarie, l’Irlande et l’Espagne, l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes s’est creusé  davantage.

Cette année, la Journée européenne de l’égalité salariale a eu lieu le 28 février. Le dernier jour de février marque le jour de la nouvelle année civile à partir duquel les femmes sont rémunérées pour leur travail au même titre que les  hommes. En effet, cela signifie que les femmes travaillent réellement  gratuitement durant les 2 premiers mois de chaque année étant donné l'écart considérable entre la rémunération des hommes et celle des femmes.

L'écart de rémunération entre les hommes et les femmes prouve que les femmes ne bénéficient  toujours pas de l’égalité de rémunération pour un travail égal. Cette tendance est en contradiction avec le principe d’égalité de traitement entre hommes et femmes, l’un des principes fondamentaux de l’Union européenne.