Ei-iE

Davos: Le Secrétaire général de l’IE demande au monde des affaires de soutenir les enseignant(e) et l’éducation publique

Publié 26 janvier 2015 Mis à jour 6 février 2015

Prenant la parole lors d’une discussion de groupe au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le Secrétaire général de l’Internationale de l’Education, Fred van Leeuwen, a clairement indiqué aux opportunistes de l’industrie que l’éducation publique n’était pas à vendre.

Nos systèmes éducatifs sont probablement l’entreprise publique la plus prospère qui ait jamais existé, a déclaré Fred van Leeuwen à un public composé de grands chefs d’entreprise à Davos le 23 janvier. « Mais ne vous attendez pas à pouvoir placer une commande pour une compétence non technique particulière aujourd’hui et à ce qu’elle soit livrée demain avant midi. » L’éducation et le développement de compétences sont des processus de longue haleine, a-t-il précisé dans le cadre d’une discussion de groupe sur le rôle du secteur privé dans l’éducation.

Van Leeuwen a proposé qu’un dialogue soit lancé entre l’industrie et la profession enseignante sur l’évolution de la demande de compétences sur le marché du travail. Ce dialogue devrait également être encouragé au niveau des écoles et des entreprises. Le Secrétaire général de l’Internationale de l’Education a indiqué que le secteur de l’éducation et le corps enseignant « peuvent apprendre [de l’industrie] tout comme elle peut apprendre de nous, en particulier en comprenant la volonté et les intérêts de nos élèves et leur confiance lorsqu’ils entrent dans le monde postscolaire. »

Van Leeuwen a souligné le rôle essentiel des écoles dans l’enseignement des valeurs démocratiques et des droits humains, ainsi que de la responsabilité sociale et civique. « Si nous n’accordons pas l’attention qu’il convient à ces valeurs, d’autres le feront, avec des conséquences potentiellement graves. »

En réponse à la question de savoir quel soutien la communauté éducative attend du monde des affaires, van Leeuwen n’a pas mâché ses mots: « Payez vos impôts sur les sociétés et aidez les gouvernements à disposer du budget nécessaire pour financer des systèmes scolaires de qualité. »

La discussion a été organisée par la Fondation Varkey dans le cadre de la campagne « Les entreprises soutiennent l’éducation », dont l’objectif est d’inciter le monde des entreprises à contribuer à la réalisation de l’Education pour Tous.