Ei-iE

Irak: retrait de la reconnaissance des syndicats

Publié 16 mai 2011 Mis à jour 4 mars 2022

L’Internationale de l’Education (IE) a condamné la récente ingérence du gouvernement irakien dans les affaires internes des syndicats irakiens.

Le Cabinet irakien a promulgué deux décrets, le 17 avril 2011, retirant sa reconnaissance de la Fédération générale des travailleurs irakiens et de ses syndicats affiliés. Un « Comité préparatoire ministériel » a été nommé pour reprendre en main toutes les structures syndicales et leurs avoirs  et  surveiller les prochaines élections syndicales.

Cette ingérence préoccupante constitue une violation des normes internationales du travail. Elle ternit sérieusement la réputation du gouvernement irakien, en particulier à une époque où la population de toute la région appelle à la dignité, aux droits et à une participation aux décisions qui ont une incidence sur sa vie.

L’IE a écrit au Premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki, exhortant son gouvernement à abroger ces décrets répressifs, à rétablir la reconnaissance de la Fédération générale des travailleurs irakiens et de ses structures et à respecter les droits syndicaux comme pilier du développement démocratique. L’IE demande par conséquent aux autorités irakiennes d’adopter une législation du travail conforme aux normes de l’OIT qui accorde à tous les travailleurs et fonctionnaires le droit de former des syndicats et d’y adhérer et de tenir des élections internes libres et équitables.

Vous pouvez exprimer votre solidarité à l’égard des syndicats irakiens en envoyant un message au gouvernement irakien à travers la campagne lancée par LabourStart.